L’eau qui circule dans une veine d’eau ou dans une faille humide provoque, par frottement contre les parois qui l’enserrent, l’apparition d’une différence de potentiel électrique qui rayonne verticalement. Cette différence de potentiel est très faible, mais néanmoins du même ordre de grandeur que celle présente au sein de nos cellules. Elle peut donc contrarier le fonctionnement des mitochondries qui sont responsables de la production de l’énergie de nos cellules, et ce faisant impacter, d’une part la production hormonale des glandes endocrines, principalement la thyroïde et les glandes surrénales, et d’autre part le fonctionnement du thymus et donc de notre système immunitaire.

L’affaiblissement de l’écorce terrestre que représentent les failles et veines d’eau constitue un chemin privilégié pour la radioactivité terrestre, qui se manifeste sous la forme de rayonnements gamma aux fréquences élevées. Ces rayonnements sont ionisants et « arrachent » littéralement des électrons à nos cellules et créent ainsi des radicaux libres. C’est le fameux stress oxydatif.

Au droit des failles et des veines d’eau, on constate également une modification de l’homogénéité du champ magnétique terrestre, modifications qui peuvent aussi être provoquées par des éléments techniques dans le bâtiment : sommier métallique, matelas avec ressorts, armatures métalliques des sols en béton. Le champ magnétique terrestre est un élément vital pour notre activité cellulaire et pour toute la vie sur terre. Il participe à notre équilibre biologique. Mais en cas de variations importantes sur une petite distance, au niveau du lit par exemple, il peut devenir une source de maladie. Cela a été confirmé par plusieurs études scientifiques. Par exemple, les résultats de recherches menées au Canada et aux Etats-Unis par le ministère de la santé montrent que plus de 50% des cas de cancer, de mort subite du nourisson, de troubles cardiaques et de malformation congénitales sont liés à une anomalie locale du champ magnétique terrestre. Les leucémies infantiles pourraient elles être liées à la combinaison des champs magnétiques basse fréquence (50 Hz) et des variations du champ magnétique terrestre.

Enfin, les failles et les veines d’eau, comme d’ailleurs les réseaux cosmo-telluriques, véhiculent des fréquences qui ne sont pas toujours équilibrées en polarité, et qui peuvent entrer en résonance avec nos cellule et nos organes et les affaiblir.